Vous êtes ici : AccueilReprésentation pour le CA de l’APEHL en 2015-2016, présenté lors de l’AGA le 30 novembre 2016 par François Lapierre.

Actualités

Représentation pour le CA de l’APEHL en 2015-2016, présenté lors de l’AGA le 30 novembre 2016 par François Lapierre.

Organismes signataires d'une lettre ouverte au Premier Ministre Justin Trudeau le 8 mars 2016.

Version imprimable de cet article: AGA-30Nov2016_FL-representation.pdf 

 

Représentation pour le CA de l’APEHL en 2015-2016, présenté lors de l’AGA le 30 novembre 2016 par François Lapierre.

Actif sur le dossier de demande de moratoire sur l'exploration et l'exploitation de l'uranium au Québec depuis maintenant 10 ans, l'APEHL me mandate comme porte-parole sur les enjeux miniers et nucléaires. Voici donc le rapports des activités sur ces enjeux en collaboration avec la Coalition Pour que le Québec ait Meilleures Mines et la représentatin nationale et internationale de L'APEHL au sein de cette coalition au cours de la dernière année.

3 novembre 2015  Communiqué de la CQMM

 Poursuite de Strateco: Québec doit se tenir debout face au lobby du nucléaire

 Québec, - La Coalition pour que le Québec ait meilleure mine s'inquiète du prêt accordé par la firme Third Eye Capital à la minière Strateco pour financer sa poursuite contre le gouvernement du Québec. Strateco, une petite junior qui est pratiquement en faillite, intente cette poursuite en raison du refus du gouvernement du Québec de lui octroyer un permis pour le projet controversé d’uranium Matoush, à la Baie-James. La Coalition invite le gouvernement à ne pas céder à la pression du lobby du nucléaire et à maintenir le moratoire actuellement en place, comme le font déjà plusieurs États dans le monde.

http://www.quebecmeilleuremine.org/communique/poursuite-de-strateco

 

22 janvier 2016 La CCSN donne une présentation au Comité interministériel du Québec responsable d’analyser le rapport du BAPE sur l’uranium

Mme Patsy Thompson, Ph. D. (CCSN) a donné une présentation sur la réglementation des mines d’uranium et des usines de concentration d’uranium au Comité interministériel pour l’analyse des conclusions du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur la filière uranifère.

Le Comité interministériel a été établi pour analyser les conclusions du rapport du BAPE afin d’aider le gouvernement du Québec à déterminer s’il devrait approuver le développement de la filière uranifère, compte tenu des enjeux relevés dans le rapport du BAPE. La CCSN a été invitée à revoir ce rapport, étant  donné son expertise dans la réglementation des mines d’uranium et qu’elle a participé à l’examen et aux audiences du BAPE. La présentation de Mme Thompson a porté sur les exigences réglementaires visant les mines d’uranium et les usines de concentration d’uranium et a résumé les principaux commentaires de la CCSN au sujet du rapport.

Le BAPE a été sollicité le 3 mars 2014 par le ministre québécois du Développement durable, de l’Environnement, de  la Faune et des Parcs pour mener une enquête et des audiences publiques sur les activités potentielles d’exploration et d’extraction minière de l’uranium au Québec. Le rapport du BAPE contient 229 constatations et recommandations, et conclut qu’en fin de compte, il serait trop tôt pour permettre l’exploitation de la filière uranifère au Québec.

Rapport final de l'étude du BAPE sur les enjeux de la filière uranifère

Qqs précisions:

--- Le ministre Heurtel dit qu'il ne bougera pas dans ce dossier à court
terme et pas prêt avant plusieurs annéesc...

--- Le ministre Arcand et son staff disent qu'il n'y a pas d'acceptabilité
social au Québec face à l'uranium (encore ici à Halifax)

Cela dit, si on veut faire bouger le gouvernement pour légiférer comme la CB
et Nouvelle-Écosse contre cette industrie.

 Un petit histoire:

 Le 30 octobre 2014

Un prix beaucoup trop cher?

Mémoire présenté au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)

pour demander un moratoire permanent sur l’exploration et l’exploitation de l’uranium au Québec

par Gordon Edwards, Ph.D., président,

Regroupement pour la surveillance du nucléaire

Canadian Coalition for Nuclear Responsibility

http://www.ccnr.org/CCNR_BAPE_2014_f.pdf

 

Le 22 janvier 2016:  CCSN présentation devant le comité interministériel du Québec sur l'uranium et la rapport du BAPE.

www.ccnr.org/CCSN_BAPE_22jan_2016_f.pdf

 

8 février 2016-Rencontre Uranium Québec,

Actions:

-- Gordon Edwards va produire une critique de la présentation de Pathy Thompson

-- Dominique Bernier de Québec meilleure mine va pondre une ébauche de lettre ouverte à faire signer par plusieurs et destinée au gouvernement du Québec en réponse à la récente présentation de CCSN au Comité interministériel.

Téléchargez Notes Rencontre CQMM Uranium Québec 8 fev 2016.pdf

 

Le 22 février 2016: une critique de la présentation intitulée « La vérité et ses conséquences » par Gordon Edwards du RSN.

www.ccnr.org/RSN_CCSN_BAPE_2016_f.pdf

 

Le 29 mars 2016: une réponse par Michael Binder, président de la CCSN.

www.ccnr.org/Binder_reponse_29mars_2016.pdf

 

Le 11 avril 2016: une réponse par Gordon Edwards.  La voici:

www.ccnr.org/CCNR_Binder_ltr_April_11_2016_f.pdf

 

 

15 février 2016 Consultation sur la norme de certification pour l'exploration minière

La Coalition a été invitée à participer, depuis environ un an, à l'élaboration d'un projet de norme de certification pour l’exploration minière. Ce projet arrive à une étape importante: la consultation publique.

 Les éléments qui nous paraissent les plus importants, notamment l'exclusion des compagnies qui investissent dans des projets uranifères. 

Norme exploration certification Dev. Dur. exploration miniere-CQMM.pdf

19 février 2016  La Coalition signe cet appel demandant à ce que le dispositif permettant aux investisseurs de poursuivre les États qui votent des lois pour protéger la santé et l'environnement soit retiré des accords économiques?

C'est un sujet qui nous touche, car nous demandons au gouvernement de resserrer les règles environnementales et sociales encadrant le développement du secteur minier, mais s'il accède à nos demandes, le gouvernement s'expose à des poursuites se chiffrant en centaines de millions de dollars de la part de multinationales qui y voient une perte de profit potentiel. Nos lois et règlement votés démocratiquement sont contestés à huis clos, devant des tribunaux privés, au-dessus des lois québécoises et canadiennes, sans possibilité de faire appel.

Bref, ce dispositif déjà présent dans l'ALENA, et maintenant dans l'AÉCG (accord Canada-Europe) et le PTP (11 pays dont les É-U, l'Australie, le Japon et autres), affaiblie la démocratie, fait perdre des milliards à l'État et nuit à nos efforts pour améliorer le cadre législatif encadrant le secteur minier au Québec. 

 

26 février 2016  Déclaration transatlantique contre la protection des investisseurs dans le TAFTA, l'AÉCG, et les autres accords de libre-échange contre les poursuites Investisseurs-État

Les organisations soussignées appellent les États-Unis, l'Union Européenne et le Canada à exclure tout mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE) du Partenariat Transatlantique de Commerce et d'Investissement (PTCI ou TAFTA), de l'Accord économique et commercial global entre l'UE et le Canada (AÉCG ou CETA) et de tous les autres accords de commerce et d'investissement.

http://rqic.alternatives.ca/spip.php?article190

 

29 février 2016 Lettre ouverte CQMM

Refuser l'ingérence fédérale dans le dossier de l'uranium

La Coalition pour que le Québec ait meilleure mine et ses partenaires sont fortement troublés par l'apparente ingérence de la Commission canadienne de sûreté du nucléaire (CCSN) dans le dossier de l'exploitation des mines d'uranium au Québec.

Nous avons appris que le Comité interministériel chargé de l’analyse des conclusions du BAPE sur la filière uranifère avait reçu, le 22 janvier dernier, une présentation donnée par Mme Patsy Thompson, de la Direction de l’évaluation et de la protection environnementales et radiologiques de la CCSN. Il est inhabituel pour un comité interministériel de faire ainsi appel à des intervenants de l'extérieur. La CCSN ayant eu amplement l'occasion de présenter sa position lors des audiences du BAPE sur la filière uranifère, nous nous interrogeons sur l'utilité de cette présentation, d'ailleurs truffée d'informations hautement contestables.

http://www.quebecmeilleuremine.org/communique/lettre-ouverte-ing-rence-f-d-rale-dans-le-dossier-de-luranium 

 

2 mars 2016 - Uranium : La Commission canadienne de sûreté nucléaire rappelée à l’ordre- Signature de la Coalition QMM

Québec, le 2 mars 2016 - La Coalition pour que le Québec ait meilleure mine et MiningWatch Canada enjoignent la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) de cesser de faire des représentations qui s’apparentent davantage à du lobbysme en faveur du nucléaire qu'à des interventions neutres et objectives, ce que lui commande pourtant son Code d’éthique et de déontologie, de même que la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaire. 
La CCSN manque à son devoir de neutralité

http://www.quebecmeilleuremine.org/communique/uranium-la-commission-canadienne-de-s-ret-nucl-aire-rappel-e-l-ordre

 

2 mars 2016 - Forum social sur le nucléaire au Japon - Message d'appui - Signature de la Coalition QMM

Je signe le message d'appui au peuple japonais qui s'oppose au nucléaire lors du prochain Forum Social Mondial à Montréal, au nom de l’Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL)

"Salutations chaleureuses du peuple du Québec au peuple du Japon, spécialement aux habitants de la préfecture de Fukushima. Citoyens du Québec, nous voulons exprimer notre entière solidarité avec le peuple japonais dans sa quête d’un futur sans nucléaire. Même si le Québec n’a jamais souffert les ravages d'une explosion nucléaire ni ceux d’une fusion du coeur d'un réacteur, nous avons réalisé qu’armes nucléaires et énergie nucléaire sont incompatibles avec un futur viable.

En 2012, suite aux multiples actions de citoyens ordinaires (incluant artistes, médecins et autres professionnels), le Québec est devenu la première juridiction nord-américaine à sortir du nucléaire en fermant sa seule centrale en opération. Nous appuyons tous ceux qui dans votre pays cherchent aussi à éliminer le nucléaire. L’uranium qui alimentait les réacteurs de Fukushima a probablement été importé du Canada, l’un des plus grands producteurs et exportateurs mondiaux d’uranium.

Vu les menaces de la technologie nucléaire, il est impératif de laisser l’uranium dans le sous-sol plutôt qu’il devienne arme nucléaire, combustible de réacteur et déchet nucléaire. L’an dernier, la déclaration finale du Symposium international sur l’uranium tenu à Québec a lancé un mouvement international pour bannir les mines d’uranium à l'échelle mondiale. Ce serait un grand honneur si des citoyens japonais se joignaient à notre campagne en ce sens. Le Québec a déjà déclaré un moratoire à ce sujet et envisage de prononcer une interdiction permanente. Si notre effort porte fruit, nous serions la troisième province canadienne à bannir l’exploration et l’exploitation minières d’uranium.

Nous encourageons le peuple du Japon à se joindre à nous pour envoyer un message clair au monde entier que l’ère nucléaire s’achèvera bientôt. Nous vous invitons à notre Forum Social Mondial en août prochain à Montréal, qui sera heureuse de vous accueillir."

 

 8 mars 2016 Lettre ouverte de GreenPeace au P.M.  du Canada

Le très honorable Justin Trudeau Cabinet du Premier Ministre, Ottawa
Objet : Demande d’un examen parlementaire de vingt ans pour la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires

Cette lettre a pour but de vous demander de mettre en œuvre un examen public et la mise à jour de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires (LSRN). Cette mise à jour est urgente étant donné le manque d’indépendance institutionnelle de la part de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) et à la lumière des leçons que nous avons apprises du désastre de Fukushima.

Je signe au nom de l'Association de Protection de l’Environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) en tant que membre de la CQMM la lettre ouverte  de Greenpeace  

http://www.greenpeace.org/canada/Global/canada/pr/2016/03/LETTRE-TRUDEAU.pdf

 

11 avril 2016 Lettre du Regroupement pour la Surveillance du Nucléaire au président de la Commission Canadienne de Sûreté Nucléaire :

Michael Binder, Ph.D., président, 

Commission canadienne de sûreté nucléaire,

J’ai reçu votre courriel du 29 mars 2016 en réponse à ma récente critique de la présentation de la CCSN devant le comité interministériel du Québec, en janvier. « Notre présentation, écrivez-vous, repose sur des faits scientifiques rigoureux, des travaux de recherche et des décennies d’expérience dans le domaine de la réglementation. »

http://www.ccnr.org/CCNR_Binder_ltr_April_11_2016_f.pdf

 

Juillet 2016 Audience du BAPE sur le Projet d’agrandissement de la mine aurifère Canadian Malartic et de la déviation de la route 117 à Malartic par les membres de la CQMM.

  1. La Coalition soutient la demande des citoyens pour une zone tampon à Malartic

 

  1. La Coalition est vivement préoccupée par le système « d’autorégulation et d’auto-surveillance » qui continue de perdurer dans le secteur minier, de même que par les récentes statistiques alarmantes du nombre d’inspecteurs et d’inspections qui ont baissé dans le secteur minier en 2015/2016… et recommande 2.1 renforcer expertise et ressources MDDELCC et 2.2 Comités de surveillance indépendants, crédibles et bien financés…

 

  1. La Coalition réitère sa demande de transformer la simple directive environnementale (019) en un solide règlement environnemental pour les mines (comme il en existe pour d’autres industries au Québec…), et que ce règlement inclut un renforcement des normes et des critères actuels, de même que de nouvelles normes, plus strictes, pour les mines à ciel ouvert en milieux habités et écologiquement sensibles…

7 juillet 2016 -Publication d’un mémoire au BAPE spécifiquement axé sur les problèmes de santé à Malartic que la Coalition Québec Meilleure Mine a endossé, axé sur le besoin d’une zone tampon et de revoir les normes du Québec pour les mines à ciel ouvert.

Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)

Projet d’agrandissement de la mine Canadian Malartic, Malartic, Québec

Objet :             Mémoire conjoint de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement, MiningWatch Canada et la Coalition Québec meilleure mine concernant le projet d’agrandissement de la mine à ciel ouvert Canadian Malartic, Québec

https://cape.ca/wp-content/uploads/2016/07/2016-07-memoiremalartic-acme-mwc-qmm_0.pdf

 

11 juillet 2016 -  Québec  Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)

 OBJET: RECOMMANDATIONS DE LA COALITION POUR QUE LE QUÉBEC AIT MEILLEURE MINE CONCERNANT LE PROJET D'AGRANDISSEMENT DE LA MINE CANADIAN MALARTIC

http://quebecmeilleuremine.org/sites/default/files/2016-07-11-MemoireQMM.pdf

 

14 juillet 2016 - Mémoire conjoint de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement, MiningWatch Canada et la Coalition Québec meilleure mine concernant le projet d’agrandissement de la mine à ciel ouvert Canadian Malartic, Québec

Bilan des consultations à Malartic: une majorité de citoyens et d'organismes exigent une zone tampon

http://www.quebecmeilleuremine.org/communique/bilan-des-consultations-malartic-une-majorit-de-citoyens-et-dorganismes-exigent-une-zone-

 

Juillet 2016   Mémoire au BAPE par l’ABAT

L’HÉRITAGE DE NOS ENFANTS : DES TROUS !
MÉMOIRE Projet d’agrandissement de la mine aurifère Canadian Malartic et de déviation de la route 117, par Canadian Malartic GP.
http://www.bape.gouv.qc.ca/sections/mandats/mine_aurifere_malartic/documents/DM14.pdf

 

9 juillet 2016   Mémoire CMGP- Le Comité de défense de l’air et de l’eau de Sept-Îles a été fondé en 2007 et s’intéresse particulièrement à la qualité de l’eau potable et à la qualité de l’air.

Le Regroupement pour la Sauvegarde de la grande Baie de Sept-Îles s’est formé suite à l’annonce du projet Mine Arnaud et s’est intéressé à la qualité de l’air et à la baie de Sept-Îles qui doit recevoir l’effluent minier.  

Memoire CMGP-juillet 2016.pdf

 

François Lapierre, Sylvie Meilleur et Ariane Lapierre-Meilleur au Forum Social Mondial en août 2016 à Montréal. Photo par Mario Alberto Reyes Zamora, photographe à L'Itinéraire 

 

14 août 2016 : Déclaration de Montréal pour un monde libéré de la fission nucléaire, adoptée lors du Forum Social Mondial.Oui l'Association de Protection de l'Environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) endosse la déclaration de Montréal puisqu'elle demande la fin de l'exploration et un moratoire permanent sur l'exploitation de l'uranium au Québec..  

La Déclaration de Montréal est sur la page FB et le site de l'APEHL sur http://www.apehl.ca/index.php/734-declaration-de-montreal-pour-un-monde-libere-de-la-fission-nucleaire et sur le site du Regroupement pour la surveillance du nucléaire http://ccnr.org/declaration_FSM_f_2016.pdf et sur le site brésilien XO Nuclear! http://www.brasilcontrausinanuclear.com.br/2016/08/24/declaration-de-montreal-pour-un-monde-libere-de-la-fission-nucleaire/

Aussi disponible en anglais:
See in http://www.brasilcontrausinanuclear.com.br/2016/08/24/montreal-declaration-for-a-nuclear-fission-free-world

et portugais sur 
Confira em
 http://www.brasilcontrausinanuclear.com.br/2016/08/23/declaracao-de-montreal-por-um-mundo-livre-da-fissao-nuclear)

(Download PDF - English: http://www.brasilcontrausinanuclear.com.br/wp-content/uploads/2016/08/fst-n-declaration-montreal-eng-inalissima.pdf)

 

23 septembre 2016, départ de Dominique Bernier, coordonnatrice de la Coalition Québec Meilleur Mine. Recherche d’une autre coordination. La coalition est toujours à la recherche de donateurs via Nature Québec. Une opportunité de financement : jusqu’à 30 000$ par année pendant 2 ans. Nous avons actuellement un donateur près à offrir jusqu’à 20 000$ par année à MiningWatch Canada, à condition que nous trouvions 1 ou 2 autres donateurs près à offrir (seul ou ensemble) un autre 20 000$ par année pendant 2 ans pour « matcher » le premier don (donc, soit deux dons de 10 000$ par année, pendant 2 ans; ou un seul don de 20 000$ par année, pendant 2 ans). MiningWatch serait prêt à soutenir prioritairement les travaux de la Coalition Québec meilleure mine avec ces dons, possiblement jusqu’à hauteur de 30 000$ par année, pendant deux ans (donc 60 000$ au total pour la Coalition). 

Dossiers chauds pour 2016-2017

Parmi les dossiers chauds qui persistent pour l’année 2016-2017 dans le secteur minier au Québec, notons :

-          Rapport du BAPE, recours juridiques et demande de permis d’agrandissement de la Mine Canadian Malartic

-          Décision du gouvernement du Québec de maintenir ou de lever le moratoire sur les mines d’uranium

-          Relance du « Plan Nord » avec les prix des métaux qui augmentent de nouveau

-          Réforme de la Loi sur l’environnement du Québec et transformation de la Directive 019 en un nouveau règlement environnemental sur les mines 

-          Finalisation de la politique « d’acceptabilité sociale » du gouvernement du Québec

-          Finalisation des Orientations gouvernementales du MAMRO pour la désignation des « zones d’exclusion » à l’activité minière par les municipalités et les MRC

-          « Simplification administrative » du gouvernement pour le secteur minier

-          « Simplification du régime de redevances » du gouvernement pour le secteur minier

-          Suivi des projets miniers à Sept-Îles, Launey, Granada, etc.

 

7 Octobre 2016 -Co-signature d’une lettre ouverte à l’ Honorable Jim Carr , ministre des Ressources naturelles  du Canada pour réclamer la démission des deux principaux dirigeants de la Commission canadienne de sécurité nucléaire demandé par Pierre Jasmin des Artistes Pour la Paix, étant donné  la décrépitude des centrales nucléaires d'Ontario situées sur les Grands Lacs pouvant empoisonner notre eau potable. Copie conforme au député David Graham.

Ministre des Ressources naturelles-7 octobre 2016.pdf

 

14 octobre, 2016 - Le BAPE sonne l’alarme concernant la mine à ciel ouvert Canadian Malartic: Le ministre David Heurtel appelé à agir
par QMM

Québec, 14 août 2016*. La Coalition Québec meilleure mine accueille favorablement le rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) rendu public hier concernant le projet d’agrandissement de la mine d’or Canadian Malartic—la plus grande mine à ciel ouvert au Canada située en milieu habité. La Coalition salue la décision du ministre David Heurtel d’avoir rapidement rendu public le rapport du BAPE et lui demande maintenant d’utiliser tous les outils dont il dispose afin d’appliquer les recommandations du BAPE et de contribuer à dénouer l’impasse que vivent les citoyens les plus affectés par la mine. Des modifications majeures nécessaires…

http://www.quebecmeilleuremine.org/le-bape-sonne-l-alarme-concernant-la-mine-ciel-ouvert-canadian-malartic-le-ministre-david-heurtel-ap