Vous êtes ici : AccueilChroniquesPOUR UNE ÉNERGIE ÉCOLOGIQUE

Chroniques

POUR UNE ÉNERGIE ÉCOLOGIQUE

Dans son fameux livre magnifiquement illustré « VU DU CIEL » monsieur Yann Arthus-Bertrand met plusieurs points sur les « i »  à ce propos qu'il titre ÉNERGIE A TOUT PRIX :

 

            « Chaque jour, on brûle ou transforme 13 milliards de litres de pétrole dans le monde ». La déduction majeure n'est pas difficile à faire : ... essentiel à l'industrie, à l'agriculture, au transport et au commerce mondial (via le transport des marchandises). Dont NOUS sommes tous co-responsables vue notre mentalité bien façonnée de sages bons consommateurs axés sur la sacro-sainte stricte économie de marché.

        Second fait : « 80 % de l'énergie consommée n'est pas renouvelable »

        Troisième     fait : « 1 personne sur 4 n'a pas d'électricité dans le monde.  

        Quatrième     fait : « Le solaire photovoltaique a connu une croissance de 70% en

                                          2008.

       Cinquième fait :  «  Pour trois milliards de personnes sur la planète, le bois est la principale source d'énergie; ils se chauffent et font cuire leurs aliments avec des arbres. (Source : Conseil mondial de l'énergie (WEC) . Cf : en bas de page.

          Dernier       point : «  La demande mondiale en énergie pourrait croître de 50% avant 2050 si les tendances actuelles se poursuivent sans contraintes. »

      

         Précisons maintenant le sens de ces données. D'abord insistons sur l'idée que peu importe où les choses se produisent en environnement, c'est toujours NOTRE problème:il n'y a pas de murs dans l'espace, ni dans l'eau et toutes les contaminations finissent toujours par nous atteindre. Depuis nos déplacements de plus en plus fréquents et depuis l'avènement de cyberespace, nous savons que NOTRE planète est définitivement bien petite : on peut en faire le tour beaucoup plus vite maintenant.

          

           Revenons-en aux données fournies par monsieur Arthus-Bertrand. Quant à l'énergie non renouvelable, ne mentionnons que l'or noir.... « La plupart des gisements économiquement exploitables ont été découverts et les autres requièrent des investissements coûteux...La société de demain sera d'abord celle d'un pétrole au coût exorbitant  avant d'être celle de l'après-pétrole ». L'eau douce non plus n'est pas inépuisable, nous le savons et pourtant nous en gaspillons en grande quantité; ceci pendant que tant de nos concitoyens du monde en manquent si cruellement : nos arrosages de pelouses et de fleurs, nos piscines, etc...En quatrième lieu, il est question de l'énergie solaire photovoltaique; voici  la description du Robert : qui effectue directement  la conversion d'une énergie lumineuse en énergie électrique. En butte à tous ces obstacles majeurs, certains misent sur le retour du nucléaire. Pourtant, cette énergie atomique produit uniquement de l'électricité et ne couvre que 6,3% de la consommation énergétique mondiale.

     

         Ainsi conclut l'auteur : « Tous ceux qui figurent dans ce livre prouvent au quotidien qu'il n'y a pas de fatalité et que l'avenir, plus que jamais, s'écrit dans l'action d'aujourd'hui. » Ce livre est riche en documentations variées et somptueusement imagé par des photographies aériennes à couper le souffle : un bijou à se procurer!