Vous êtes ici : AccueilNucléaire

Nucléaire

Vers une commercialisation des isotopes médicaux

http://www.lapresse.ca/la-tribune/economie-et-innovation/201502/17/01-4844843-vers-une-commercialisation-des-isotopes.php 

Vers une commercialisation des isotopes

La Tribune (Sherbrooke, Qc) Par: Marie-Christine Bouchard Date: 2015-02-17

La demande mondiale en technétium (99mTc) est d'environ 40 millions de doses par année. Les scientifiques prévoient même qu'elle augmentera de 15 % au cours des dix prochaines années à cause du vieillissement de la population.

Or, toutes les doses proviennent actuellement de cinq réacteurs nucléaires situés dans cinq pays différents, dont l'un en Ontario, mais tous ces réacteurs ont maintenant plus de 50 ans et arrivent donc à la fin de leur vie utile.

Lire la suite : Vers une commercialisation des isotopes médicaux

Enjeux de la filière uranifère, L'APEHL réfute les arguments de Ressources Maxima

Journal Le Courant des Hautes-Laurentides, 12 novembre 2014, page 52, par Simon Dominé.

http://lecourant.ca/flip/121114/book121114.swf#p=50

 

Cliquer sur le titre pour télécharger l'article.

 

 

La fermeture de Gentilly-2 : plus de 9 milliards d’économie

La fermeture de Gentilly-2 : plus de 9 milliards d’économie

http://gaiapresse.ca/nouvelles/lettre-ouverte-la-fermeture-de-gentilly-2-plus-de-9-milliards-deconomie-39315.html

Michel Duguay, Philippe Giroul et Pierre Jasmin

Gaia Presse, 03 octobre 2014

On oppose trop souvent l’écologie à l’économie. Nous vous présentons ici un dossier qui a permis au Québec d’économiser plus de 9 milliards de $ grâce à l’action désintéressée des écologistes.

La fermeture de la seule centrale nucléaire québécoise, Gentilly-2 en décembre 2012, a fait sauver au Québec plus de 6 G$. Dans son rapport d’octobre 2012, Hydro-Québec (H-Q) avait écrit : «Il en ressort qu’un deuxième cycle de vie pour la centrale coûterait 6,3 G$ en plus des coûts d’opération.» H-Q ajoutait que le coût de l’électricité produite aurait été à 12 cents le kilowattheure alors que le prix de vente aux États-Unis et en Ontario est d’environ 5 cents/kWh.

Lire la suite : La fermeture de Gentilly-2 : plus de 9 milliards d’économie